image ada 1

Le midi de la microfinance “Assistance technique et investissement
pour la résilience et la croissance”
Mardi le 13 octobre 2020 sur zoom en français.

Objectif: Sensibiliser sur les thématiques liées au secteur de l’inclusion financière

Assistance technique et investissement d’impact, deux activités de plus en plus liées.

Dans des économies africaines fragilisées par la double crise sanitaire et financière de la COVID-19, les réactions coordonnées et les réponses rapides des investisseurs d’impact ont constitué un repère, une assurance et un soutien essentiel pour de nombreuses institutions de microfinance africaines. Nous pouvons ainsi citer l’engagement autour des principes clés afin protéger les IMF et leurs clients face aux effets économiques de la COVID-19, signé par LMDF et ADA (ainsi qu’une vingtaine d’autres acteurs de l’impact investing).

Il n’en demeure pas moins que la situation demeure difficile car incertaine, complexe car inédite, alors même que l’investissement d’impact dans la finance inclusive apparaît comme clé pour la relance de l’économie.

Dans ces conditions, le renforcement des capacités à travers l’assistance technique revêt plus que jamais une importance capitale pour assurer la pérennité des institutions de microfinance, de l’ensemble des systèmes financiers décentralisés et même des banques. Face à aux défis économiques et sociaux d’une ampleur colossale, l’investissement et l’assistance technique doivent non seulement travailler ensemble, mais aussi adapter leurs offres de services et leur modèle d’intervention.

Suite au Response COVID-19 programme lancé en avril 2020 par ADA pour répondre urgemment aux besoins de ses partenaires, ADA a reçu de nombreuses demandes d’assistance technique et de financement en Afrique de l’Ouest.

Comment y répondre, quel accompagnement proposer et sous quelle approche ? Et surtout, comment faciliter l’autonomisation de l’IMF avec cette assistance technique ? En effet, si les besoins sont souvent pressants, l’assistance technique ne se résume pas un accompagnement ponctuel sur une thématique donnée, mais bien à un partenariat dans la durée autour de plusieurs thématiques pour générer un impact durable.

Le constat est que les partenaires ne remplissent pas toujours les critères d’éligibilité pour recevoir un financement/ refinancement, soit parce qu’ils manquent d’expertises formations ou de capacité d’absorption, soit parce qu’ils sont peu performants. L’accompagnement va leur permettre de devenir éligibles aux fonds et de gérer au mieux les subventions reçues, pour qu’ils puissent eux-mêmes accompagner leurs clients dans leur croissance.

Préparer ensemble les réponses de ADA et du fonds LMDF aux conséquences économiques et sociales de COVID-19 en prenant en compte les préoccupations actuelles et les défis de demain, c’est l’exercice original auquel nous vous convions tous, pour une heure de discussion et d’écoute.

Source : ada

Posted in Actualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *